Poursuivons notre chronique sur les performances technologiques des vérandas en Suisse romande. En abordant la problématique actuelle liée aux économies d’énergie, nous avons mis en valeur l’importance d’équiper les vérandas modernes de systèmes d’isolation toujours plus avancés. Dans le domaine, les modèles de vérandas bioclimatiques sont à la pointe. C’est pourquoi elles s’implantent désormais dans les cantons du Jura et du Valais, de Genève, Fribourg, Neuchâtel et Vaud. Dans cette deuxième partie de notre article, nous vous exposons les atouts technologiques des menuiseries et des toitures qui les composent.

Des toitures de vérandas ultra isolantes

Quel que soit le matériau qui remplit le toit de la véranda : panneaux sandwich, polycarbonate ou vitrage, celui-ci doit assurer une isolation thermique et phonique. En effet, sachez que la chaleur a tendance à s’échapper par le toit. Et par ailleurs, la pluie qui résonne sur le toit crée des nuisances sonores. Ainsi, les toitures de vérandas se doivent d’être de plus en plus isolantes.

Des vérandas aux toitures mixtes

On observe un développement de compositions hybrides : des panneaux sandwich sont associés à des surfaces vitrées au sein d’un même toit. Si cela paraît intéressant d’un point de vue esthétique, l’argument essentiel se situe ailleurs : insérer des pans opaques au milieu des vitrages permet de réguler l’entrée des rayons solaires par le toit.

L’option Stores de toit

De plus, on peut compléter le dispositif d’isolation par des stores de toiture. Ils s’avèrent ultra performants pour se protéger de la chaleur et de la lumière du soleil. Evidemment, grâce aux progrès de la domotique, le confort d’utilisation de ces équipements s’améliore toujours. Aujourd’hui, les vérandas disposent de capteurs qui détectent vent, pluie et soleil et activent automatiquement l’ouverture ou la fermeture des stores en fonction de la météo.

La performance des toitures de vérandas bioclimatiques

Dans la première partie de notre article parue la semaine dernière, nous mettions en avant les atouts techniques des modèles bioclimatiques. Pour rappel, en matière de régulation de la température à l’intérieur de la véranda, leur performance est inégalable. Les éléments qui constituent la toiture d’une véranda bioclimatique y participent largement.

En effet, la faîtière, les chevrons et les chéneaux intègrent un système de rupture de pont thermique. Ils garantissent ainsi une isolation optimale et une étanchéité sans faille. Enfin, la pose minutieuse du solin assure des liaisons entre la véranda et la façade de la maison parfaitement étanches.

En ce qui concerne les matériaux qui remplissent la toiture, la véranda bioclimatique reste à la pointe de la technologie : double vitrage feuilleté ou panneaux sandwich acoustiques épais de 35mm.

 

Autres performances technologiques des vérandas : des menuiseries exceptionnelles

A présent, intéressons-nous aux pièces maîtresses des vérandas : les menuiseries. Nos structures bioclimatiques possèdent là encore des caractéristiques hors normes qui confèrent à leurs baies vitrées un pouvoir isolant exclusif.

Des coulissants aux atouts technologiques multiples

Les menuiseries qui occupent les faces de la véranda sont fabriquées sur-mesure. Elles bénéficient d’une conception à la pointe de la technologie :

  • profil en aluminium thermolaqué extrêmement résistant, à double rupture de pont thermique, avec drainage en partie inférieure ;
  • coulissants avec système de levage couplé à des chicanes auto-serrantes, rail inox interchangeable ;
  • dormants à l’assemblage spécifique, résistants à la pression du vent, équipés de joints portefeuilles ou coquilles pour accueillir du double vitrage, étanches à l’eau et à l’air et, enfin, isolants phoniques.

Un double vitrage 3 fois plus performant

Les performances technologiques des vérandas Energie reposent en grande partie sur la qualité de leurs surfaces vitrées. En effet, chez Rénoval, nous utilisons un double vitrage qui se compose de 2 glaces en verre flotté enfermant un vide d’air de 16mm dans lequel est injecté un gaz thermique lourd de type argon. Il est ainsi 3 fois plus efficace qu’un double vitrage classique. De plus, il laisse le rayonnement solaire pénétrer tout en maintenant une température uniforme à l’intérieur de la véranda.

Véranda Bioclimatique à Uvrier

Rendez-vous très bientôt pour la troisième et dernière partie de notre article ! Vous en apprendrez davantage sur les avancées techniques en matière de sécurisation, d’entretien et de personnalisation des vérandas.

En parcourant notre blog, vous pouvez consulter les réponses à vos questions sur les vérandas ou directement les poser à nos conseillers qui restent à votre écoute !

Share This
NOUS CONTACTER